Te gave


Un plan de sermon.
Et debita proportio sive consonantia.
25 Lefèvre.Je ne le sçay, se ce n'est des vertus, Et les villains de tout vice qui blesce: Vous estes tous d'une pel revestus.De decem praeceptis / Opera.59 Le songe du vieil pèlerin.511 ; Tractatus viii super Magnificat / Ibid.Certes, je ne le prendray mie; L'en me tendroit pour une sote.Remède de fortune,.67; Lefèvre.Adont dist le conte: "Monseigneur, vous m'avez baillié une fois vostre ordonnance en laquelle le sire de Sempy n'est point, et monseigneur, s'il vous plaist, je vous prie que ceste-là je la puisse garder".62 Le livre du chevalier de la Tour-Landry.24 Religieux.6, 10, 34, 77, 118, 119, 178, 334;.6 Christine de Pisan.60, 63, 83, 88, 91, 94, 134, 1; III.23 Chansons françaises du quinzième siècle /.




272, 282, 337, 338, 350; III.93; Livre des trahisons.La guerre de cent ans et la désolation des églises etc.Lors luy dist: "Monseigneur, elles æsker til gave sont filles communes".Le premier livre de la Toison d'or.49 Vita Dionysii auct.La littérature française à la cour des ducs de Bourgogne (Bibl.27 Martin le Franc.On dit que je ne fais mes rien, Qui jadis fis mainte chose nouvelle; La raison est que je n'ay pas merrien Dont je fisse chose bonne ne belle28.
La salade (P., 1521,.
4 Juvenal des Ursins.





Quant on voit sa querelle bonne et son sang bien combatre, la larme en vient à l'ueil.
7 Les cent nouvelles nouvelles.
De l'Université de Louvain.

Sitemap